À quoi sert le purin d’ortie et comment le réaliser ?

Excellent engrais pour les plantes du jardin et le potager, le purin d’ortie est aussi un très bon anti-nuisible pour la plupart des parasites tels que les pucerons et les acariens.

Cela vous évite d’opter pour les produits chimiques qui sont nuisibles à l’environnement, tout en profitant de sa grande efficacité ! Alors, à quoi sert ce produit naturel ? Et comment le réaliser ? On vous dit tout dans cet article.

Le purin d’ortie : qu’est-ce que c’est ?

Le purin d’ortie désigne un produit naturel facile à réaliser afin de prendre soin du jardin et des plantes. Comme son nom l’indique, ce produit est fait à base de feuilles d’ortie que l’on dilue dans de l’eau de pluie, de préférence. Cette dernière diffère de l’eau minérale du fait qu’elle n’est pas calcaire.

fabrication du purin d'ortie
Crédit photo : © Canva

De plus en plus utilisé, il est aujourd’hui commercialisé dans les magasins spécialisés. Mais bien évidemment, vous pouvez le faire vous-même.

À quoi sert le purin d’ortie ?

Le purin d’ortie peut être utilisé de différentes manières :

Comme engrais riche en potassium et en azote

Phyto-stimulant, ce produit naturel peut être appliqué en pulvérisations foliaires. Il peut également servir pour arroser la plupart des plantes ornementales et des légumes (tomates, courgettes), sauf les légumineuses et les légumes racines. L’idéal serait de l’utiliser après la plantation, c’est-à-dire tout au long de la croissance selon les plantes sur lesquelles il est appliqué. Aussi, il va aider les végétaux qui ont subi un stress (repiquage, sécheresse, taille, ravageurs, etc.) et va doper les plus faibles. Il convient de le pulvériser sur le substrat des semis qui grandissent lentement afin de pallier leur appauvrissement.

Comme traitement antifongique préventif

Il s’agit d’un éliciteur, favorisant les systèmes de défense antibiotique des plantes. On l’emploie notamment contre le mildiou, mais également contre la fonte des semis et la nécrose apicale.

Comme cure de fer

Cela concerne principalement les plantes atteintes de chlorose dans l’attente d’un amendement de sol approprié.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Jardi Sem (@jardisem)

Comme activateur de compost

Si vous arrosez le compost avec les restes de ce produit, vous en augmenterez la température et multiplierez les micro-organismes décomposeurs.

Comme désherbant

La concentration de ce produit naturel est telle qu’il est capable de brûler les plantes sur lesquelles il est pulvérisé. Utilisez-le très parcimonieusement pour ne pas engendrer des surcharges de nitrates dans les nappes phréatiques et le sol.

En résumé, le purin d’ortie permet avant tout de résister aux insectes nuisibles et aux maladies qui voudraient les envahir. En effet, grâce à ses principes actifs et à son odeur, il éloigne radicalement les pucerons, les acariens et autres parasites. Il est aussi employé comme engrais naturel grâce à sa richesse en fer, en azote, en potassium et en magnésium. Aussi, il apporte des éléments comme des micro-organismes et des bactéries au substrat afin de l’enrichir davantage. Voilà pourquoi le purin d’ortie peut être employé comme activateur de compost. Enfin, ce produit peut vous aider à retirer les mauvaises herbes.

Comment réaliser le purin d’orties ?

La première chose à faire est de cueillir des grandes orties qui ne sont pas encore montées en graine, en portant des manches et en vous équipant de gants épais. Après avoir haché grossièrement le produit de cette récolte, mettez-le dans un bac en plastique. Un bac en bois peut aussi faire l’affaire, si vous en disposez, mais surtout pas en métal.

En ce qui concerne le dosage, ajoutez 10 litres d’eau pour 100 g d’orties sèches ou pour chaque kilo d’ortie fraîche. Couvrez ensuite le bac et mélangez tous les deux jours. Si vous voyez des petites bulles qui apparaissent pendant que vous brassez, cela signifie que la fermentation n’est pas terminée. Celle-ci peut prendre une à deux semaines, cela dépend de la température ambiante.

Il est important de préciser qu’une filtration grossière suffit si vous répandez ce purin à l’arrosoir. À noter que la conservation n’est pas possible à cause des résidus végétaux encore présents. Si vous préférez utiliser un pulvérisateur ou souhaitez garder votre production de nombreuses semaines, alors une filtration fine s’avère nécessaire.

Attention, le produit que vous obtiendrez est très concentré ! N’hésitez pas à le diluer à nouveau si vous avez la main lourde. Contre les pucerons par exemple, on recommande une seconde dilution de 1 pour 10 (1 litre de préparation dans 10 litres d’eau).

Astuces pour le réaliser rapidement

Le purin d’ortie requiert un temps de fermentation plus ou moins long. Toutefois, il est possible de le faire rapidement en suivant quelques astuces :

  • Broyez d’abord vos orties le plus finement possible.
  • Pour réaliser votre recette, choisissez un moment où la température est plutôt clémente (plus de 20°).

À part cela, pensez à couvrir votre récipient avec un film plastique dans le but de faire monter la température. Vous pouvez aussi l’installer au soleil. Cependant, veillez à ce que la température reste en dessous de 25°, car au lieu de faire fermenter la préparation, vous pourrez la faire pourrir.

Comment l’utiliser ?

Il est impératif de diluer le purin d’ortie pour tout usage sur les végétaux.

  • De 2 à 5 % pour des pulvérisations. Celles-ci se réalisent en abondance le matin ou le soir. De cette manière, le feuillage est bien trempé.
  • 10 % pour les arrosages. N’arrosez pas vos plantes au purin lorsqu’elles deviennent sèches. Arrosez-les d’abord avec beaucoup d’eau seulement. Avant chaque arrosage, il faut que la terre soit déjà humide.
  • De 1 à 3 % pour tout arrosage au goutte-à-goutte.
  • De 20 % pour les trempages.
Michel
A propos de l'auteur
Retraité de la fonction publique, je suis jardinier amateur de "père en fils". Enfant déjà j'accompagnais mon père et mon grand père dans un jardin "ouvrier" dans la banlieue Lilloise. J'entretien cette passion et vous la partage dans les pages de ce site.
AccueilÀ quoi sert le purin d’ortie et comment le réaliser ?
Sur le même thème :

Laisser un commentaire