Pucerons en Mai au jardin : 5 remèdes de grand-mère naturels et efficaces pour s’en débarrasser

Les pucerons comptent parmi les insectes ravageurs de jardin les plus connus qui peuvent provoquer de sérieux dégâts sur les plantes. Ces petites bêtes piquent les parties les plus vulnérables des végétaux, notamment leurs jeunes tiges. En effet, en suçant leur sève riche en nutriments, ils empêchent les végétaux de pousser et de prospérer. Aussi, les pucerons transmettent des virus dangereux en saison humide, causant des maladies fongiques. Fort heureusement, il existe de nombreux remèdes de grand-mère que l’on peut utiliser pour combattre ces virus.

Lesquels ? Poursuivez votre lecture.

5 manières naturelles d’enlever les pucerons

Utiliser la pression du tuyau d’arrosage

Lorsque le problème n’est pas traité à temps, il se peut que les larves s’accumulent et créent un développement rapide d’insectes. Voilà pourquoi des tas de pucerons peuvent recouvrir l’ensemble de la tige de votre végétal. Dans ce cas, vous pouvez enlever une partie importante du troupeau en utilisant un tuyau d’arrosage.

Impossible de résister à la pression de l’arrosage ! Les pucerons se détacheront de la tige. Attention toutefois de ne pas porter un jet trop puissant. Cela risquerait d’endommager votre plante. S’il reste quelques nuisibles, prenez un gant et retirez-les manuellement. Cette méthode s’avère efficace sur les lauriers roses qui sont des « plantes solides ».

Vous l’aurez compris ! L’eau est une solution efficace pour noyer les insectes. Même si les pucerons contaminent votre plante d’intérieur, vous pouvez plonger cette dernière dans l’eau pendant quelques secondes afin d’éliminer les petites bêtes.

Utiliser de l’eau savonneuse

Pour tuer les pucerons, un savon (le savon noir est très efficace) et un chiffon humide peuvent suffire. Les insectes meurent, car le savon attaque leur couche protectrice. De plus, ce remède de grand-mère ne nuit guère à la plante. Lorsque vous passez le chiffon sur les feuilles, traitez aussi la partie inférieure, car les pucerons y cachent souvent leurs larves.

Par ailleurs, il est possible de mélanger de l’eau et du savon dans un flacon pulvérisateur et de vaporiser les végétaux. Retenez toutefois que cette option élimine également certains insectes utiles tels que les coccinelles se nourrissant des larves de pucerons. Ils sont aussi efficaces pour se débarrasser des pires bestioles du jardin.

Vaporiser des huiles essentielles

Si vous voulez utiliser un traitement naturel et puissant pour éradiquer les pucerons, misez sur les huiles essentielles. À la fois répulsifs et insecticides, l’huile de neem, le clou de girofle, la menthe poivrée, le thym et le romarin s’avèrent très efficaces pour se débarrasser de ces nuisibles. En outre, sachez que la rhubarbe et l’ortie comptent également parmi les astuces naturelles contre les pucerons.

Tout comme l’eau savonneuse, vous n’avez qu’à mélanger eau et huile essentielle et vous servir d’un chiffon ou d’un flacon pulvérisateur. Notez également que cette solution est idéale pour éloigner les souris de manière naturelle.

Faire un mélange à base d’ail

L’ail permet de lutter non seulement contre les pucerons, mais également contre d’autres insectes dans le jardin. Rien de tel qu’un remède naturel pour garantir la bonne santé de vos végétaux !

Comment procéder ? Préparez un mélange d’ail, de piment (1 cuillerée à café), d’oignon, d’huile alimentaire (2 cuillerées à soupe) et de savon liquide (2 cuillerées à soupe).

Mélangez et versez le tout dans un flacon pulvérisateur contenant de l’eau. Vaporisez ensuite cette solution naturelle sur vos végétaux aussi souvent que possible et les pucerons disparaîtront en une semaine.

Utiliser du liquide vaisselle

Autre remède de grand-mère qui a fait ses preuves pour éliminer les pucerons : le liquide vaisselle ! Toujours à l’aide d’un pulvérisateur ou d’un chiffon, appliquez un mélange d’eau et de liquide vaisselle sur les feuilles de votre végétal.

Bref, ces remèdes de grand-mère sont moins coûteux et plus faciles à réaliser que les solutions chimiques. D’autant plus qu’ils sont plus sûrs pour l’environnement. Pensez-y lorsqu’il s’agit de prendre soin de vos plantes !

Michel
A propos de l'auteur
Retraité de la fonction publique, je suis jardinier amateur de "père en fils". Enfant déjà j'accompagnais mon père et mon grand père dans un jardin "ouvrier" dans la banlieue Lilloise. J'entretien cette passion et vous la partage dans les pages de ce site.
AccueilPucerons en Mai au jardin : 5 remèdes de grand-mère naturels et efficaces pour s’en débarrasser
Sur le même thème :

Laisser un commentaire