Paillage au jardin : comment le réaliser et avec quoi pour conserver la fraicheur des racines ?

paillage au jardin

Également appelé mulch, le paillage au jardin est toujours utile. Il rafraîchit la terre en été, puis protège les pieds des plantes contre les froids du gel en hiver. Il rend aussi l’aménagement de votre jardin plus naturel et plus authentique. En outre, les produits qu’on utilise dans ce cadre sont en général très accessibles et abordables. Il existe, en effet, plusieurs types de matériaux que vous pouvez utiliser pour faire du mulch. Pour vous aider dans ce cadre, voici quelques exemples de paillis maison.

Paillage copeaux de bois

Les copeaux de bois sont le matériau idéal pour faire du paillage. Ils sont très esthétiques et peuvent durer longtemps. Leur présence apporte beaucoup de cachet à votre jardin. Pour cette option, vous pouvez utiliser du bois sec ou frais. Vous pouvez les fabriquer chez vous en déchiquetant quelques planches récupérées ou les acheter dans les scieries. De nos jours, certains élagueurs broient sur place leurs déchets. Vous pourrez également les contacter. Malheureusement, le bois n’apporte pas beaucoup de nutriment à la terre. Leur utilisation est, dans ce cas, recommandée pour les sols déjà riches en minéraux.

Paillage chanvre

Le chanvre est un matériau très léger et moins dense. Pour cela, il fait partie des meilleurs paillis pour le jardin. Vous pouvez les étaler sur le sol sans besoin d’un outil spécifique. En outre, leur couleur claire fait ressortir la beauté des plantes en massif. Toutefois, il faut faire attention avec ce matériau, puisqu’il absorbe facilement l’eau. Leur utilisation convient ainsi aux plantes vivaces ou annuelles. Pour mieux contrôler l’humidité, essayez d’étaler seulement un paillage de 2 à 3 cm.

Paillage écorce de pin

Si vous êtes à la recherche d’un paillage efficace pour bien entretenir vos orchidées ou vos arbustes de terre de bruyère, l’écorce de pin est l’option idéale. Vous pouvez compter sur lui pour préserver l’humidité de la terre, protéger la plante contre le vent et équilibrer la température du sol. Par contre, ce matériau n’apporte pas d’éléments nutritionnels, puisqu’il ne se dégrade qu’après 6 ou 7 ans.

Paillage écorces de fèves de cacao

Si vous voulez combattre les mauvaises herbes, les écorces de fèves de cacao sont votre meilleur allié. D’ailleurs, il n’y a aucun risque que ce matériau contienne des graines d’herbes. En les utilisant, vous offrez à votre terre une grande quantité de minéraux, car ce matériau se dégrade vite, soit après seulement 1 an. Pour obtenir ces bienfaits, assurez-vous que l’épaisseur du paillage ne dépasse pas 5 cm.

Paillage feuilles mortes

Les feuilles mortes sont un paillage gratuit et très accessible. Il suffit de ramasser les feuilles tombantes et de les couper en petits morceaux ou les broyer pour faire un bon mulch. Ce matériau est en général étalé en automne afin qu’il puisse s’entasser bien avant l’arrivée de l’hiver. Vous pouvez l’utiliser pour les arbres massifs ou les petits arbustes du jardin.

Paillage tontes de gazon

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Decoopman (@permactivite)

Comme le paillage feuille morte, vous n’avez pas besoin de payer pour avoir votre propre mulch tontes de gazon. Pour ce faire, ne jetez pas les déchets lorsque vous tondez votre pelouse. Rassemblez-les et faites les sécher au soleil avant de les étaler sur le sol. La fermentation des herbes fraîches dégage une odeur nauséabonde et peut macérer les pieds de vos plantes. Afin d’éviter que votre paillage engendre de mauvaises herbes, tondez votre gazon avant qu’il ne donne des graines.

Paillage carton

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Léa ? (@leao.oael)

Le paillage carton est un geste écologique puisqu’il vous permet de mieux gérer une partie de vos déchets. De plus, vous pouvez trouver ce matériau un peu partout. Pour cette option, vous pouvez empiler les cartons les uns après les autres, puis les recouvrir avec une matière végétale comme la paille, le terreau, etc.

Michel
A propos de l'auteur
Retraité de la fonction publique, je suis jardinier amateur de "père en fils". Enfant déjà j'accompagnais mon père et mon grand père dans un jardin "ouvrier" dans la banlieue Lilloise. J'entretien cette passion et vous la partage dans les pages de ce site.
AccueilPaillage au jardin : comment le réaliser et avec quoi pour conserver la fraicheur des racines ?
Sur le même thème :

Laisser un commentaire