Fouine : comment éviter qu’elle s’attaque au poulailler ?

Les chasseurs des poules sont très nombreux. Mais la fouine est l’un des plus féroces. Elle peut provoquer de gros dommages dans votre ferme. Voici quelques conseils pour s’en débarrasser et éviter qu’elle s’attaque à votre poulailler.

Présentation de la fouine

La fouine est un petit carnivore qui peut faire de grands dégâts. Appartenant à la famille des mustélidés, ce petit mammifère est classé parmi les martes qui se démarquent par leurs pattes à 5 doigts, leurs oreilles arrondies et leur longue queue touffue. C’est un animal dégageant une odeur nauséabonde en éventuel danger. Il a un pelage brun foncé ou gris-brin avec une tache blanche au niveau de sa gorge.

Concernant sa taille, elle est d’environ 40 à 50 cm. Sa queue, quant à elle, mesure 25 cm. Pour ce qui est son poids, la fouine peut peser entre 1 à 2.5 kg. Sachez que les femelles pèsent moins que les mâles. Par ailleurs, c’est un animal un peu solitaire qui souffle et caquette avec une espérance de vie de 10 ans à l’état sauvage. Mais en captivité, elle peut vivre jusqu’à plus de 18 ans. En outre, on retrouve généralement cet animal nocturne en Europe et en Asie centrale.

Le genre de dégâts qu’elle peut faire dans un poulailler

À rappeler que la fouine est un animal carnivore. Il se nourrit principalement de la viande. De ce fait, c’est un grand prédateur de la basse-cour qui peut faire de gros dégâts, et ce, même si elle ne remarque qu’un petit trou pour y entrer. Alors, pour accueillir vos premières poules, il convient de se débarrasser de ce chasseur.

Étant un animal solitaire, la fouine mange tout ce qu’elle trouve sur son chemin dès qu’elle a faim. Et les poules qui ont peur à la vue de ce chasseur assez particulier vont commencer à s’agiter dans tous les sens. Ce qui mettra la fouine en colère. Par défense, les poules agitées feront les frais d’un véritable carnage.

Sachez que dans les maisons, la fouine peut aussi causer de véritables dommages. Elle peut en effet ronger les gaines électriques. Et en zone urbaine, elle est détestée en raison de ses cris nocturnes aigus accompagnant sa phase de reproduction.

Point sur son cycle de vie

La fouine se reproduit le mois de juin au mois d’août. Concernant sa gestation, on observe un phénomène de diapause embryonnaire. Les ovules fécondés pendant l’été évolueront donc à compter du mois de février. En mars, les femelles mettent bas après 4 ou 5 semaines de gestation réelle.

La portée peut comporter entre 2 et 5 petits. Ces derniers sont sourds et aveugles à la naissance et sevrés jusqu’à environ 2 mois, parce qu’ils ne peuvent se nourrir eux-mêmes qu’à partir de 4 mois.

Protéger son poulailler de la fouine

Comme on le dit souvent « mieux vaut prévenir que guérir ». Il faut alors prévenir l’attaque d’une fouine dans un poulailler. En quoi cela consiste ? En prenant quelques mesures préventives.

Mettre en place un enclos

La fouine est un prédateur friand des œufs. Bien sécuriser le poulailler est donc indispensable pour prévenir son attaque. Pour ce faire, vous pouvez entourer votre poulailler d’un enclos grillagé robuste. Plusieurs éléments sont à respecter afin que cet enclos soit mis en place de façon efficace. Il faut donc que :

  • Sa hauteur soit comprise entre 1m60 et 2 mètres,
  • Le toit soit constitué du même matériau que le grillage pour éviter que le prédateur ne saute dans le poulailler,
  • Les mailles du grillage soient bien serrées,
  • Le grillage soit enfoui dans le sol à environ 40 cm. Mais il doit également être rabattu vers l’extérieur.
  • Les piquets forment l’ossature du grillage,
  • La porte soit constituée de la même clôture.

Le soir, les poules doivent être mises dans l’enclos grillagé. Puis, veillez à bien fermer et verrouiller la porte. La nuit étant moins surveillée, c’est le timing parfait pour les prédateurs.

Les animaux de compagnie pour éloigner les chasseurs

Pendant la journée, il faut monter la garde. Le plus pratique est alors d’adopter des animaux qui vont protéger de manière instinctive votre poulailler. Pour éviter l’attaque de la fouine, l’adoption d’un chat est donc une excellente option.

Mais vous pouvez aussi adopter un chien. Il fera fuir le chausseur seulement avec son odeur. Et pour les téméraires qui essaient encore de s’approcher de votre ferme, les aboiements vont les éloigner définitivement.

Autres conseils supplémentaires

Pour éviter l’attaque de la fouine, prenez toujours le soin de garder votre jardin propre. Aucune nourriture pourrie ne doit être laissée autour de votre poulailler. Et si jamais une poule meurt, n’hésitez pas à l’enlever et à nettoyer le cadre de nouveau.

Mais il ne suffit pas d’entretenir l’intérieur de la basse-cour, mais également tout autour. Enfin, débarrassez-la des piles de branches ; enlevez les buissons et tondez le gazon. Ces mesures vous permettront de prévenir efficacement l’attaque de la fouine.

Laurence
A propos de l'auteur
Mère (et grand-mère) au foyer, je suis également rédactrice et pigiste. J'écris surtout sur les animaux qu'ils soient domestiques ou sauvages, et plus généralement sur tout ce qui touche à la nature.
AccueilFouine : comment éviter qu’elle s’attaque au poulailler ?
Sur le même thème :

Laisser un commentaire